Profil de l’artiste


Le peintre Dualiste
Homme de multiples passions et fasciné par le monde de la microscopie, son assise professionnelle, Éric Dupont, docteur en physiologie-endocrinologie, fait ses débuts à la peinture à l’huile en 1995. Par le biais de ses œuvres, Éric Dupont souhaite nous sensibiliser aux multiples et extraordinaires facettes de l’infiniment petit et de l’infiniment grand, deux mondes à l’origine de la vie. Aimant prendre des risques, suivant son instinct et s’impliquant dans divers projets tout au long de sa vie, Éric Dupont s’est donné un défi qu’il relève avec brio lors de la production de chacune de ses séries : faire découvrir la dualité de la vie.

Art, science et transcendance
Éric Dupont, docteur en physiologie-endocrinologie, a produit plusieurs collections antérieures l’ayant mené à la prémisse d’un nouveau mouvement appelé le dualisme. Deux thèmes en émergent : l’Infiniment grand (Origine, Voie lactée et Galaxies) et l’Infiniment petit (Cellules, Origine, Neurones), où il s’exerce à représenter l’invisible du monde macroscopique et microscopique.

Au cours des 20 dernières années, il a considérablement peaufiné son savoir-faire en peinture atteignant son plein raffinement ces dernières années. L’artiste est animé par le désir de création d’un nouveau mouvement : le dualisme. Dans la représentation artistique, le dualisme est le reflet des éléments de dualité présents dans la nature, dans la pensée et dans la condition humaine.

Éric souhaite retransmettre ce qu’il a appris, communiquer son intérêt pour la science et donner l’envie à chacun de laisser vivre ses passions pour tendre vers un état de transcendance. La transcendance indique une idée de dépassement ou de franchissement, se situant au-delà du perceptible et des possibilités de l’intelligible.

« Le danger n’est pas de viser trop haut et de rater la cible, mais de viser trop bas et de l’atteindre. »

Michel Ange

 

La science comme outil de création
La science est au cœur de sa création et lui confère un créneau artistique et une pratique unique parmi ses paires.

« Je suis un scientifique qui fait de l’art. Si je n’avais pas été un scientifique, je n’aurais rien pu faire d’autre, je suis convaincu que je n’aurais pas réussi dans le monde de l’art. L’art est mon extension à moi de la science. C’est mon sujet unique. »

Éric Dupont


profil-07-2016-18

Un parcours d’excellence
On reconnait d’abord Éric Dupont pour son parcours de scientifique passionné et d’homme d’affaires à la tête de l’entreprise Immanence Intégrale Dermo Correction (IDC). Il est titulaire d’un doctorat en physiologie endocrinologie de l’Université Laval et d’études postdoctorales en neuroendocrinologie de l’Université de Montréal ainsi que deux certificats, l’un en administration et l’autre en gouvernance d’entreprises. Ayant comme désir d’apporter sa contribution à la communauté scientifique, il détient aujourd’hui neuf brevets dans les domaines de l’oncologie, la dermatologie, l’endocrinologie, les cosmétiques et la nutrition. Il a produit trente-cinq publications scientifiques et soixante-dix communications à titre d’auteur et de co-auteur. En 2016, après avoir développé quatre sociétés dans les sciences de la vie en vingt-cinq ans, qui ont atteint une valeur de deux milliards, il quitte le monde des affaires pour se consacrer à ses passions.

…« l’un des motifs les plus puissants qui ont conduit l’homme vers l’art et les sciences était celui d’échapper au quotidien. »

Albert Einstein

 

John R. Porter, historien de l’art, résume bien l’univers intriguant dans lequel Dupont nous projette : « Qu’il ait la tête dans les étoiles ou l’œil rivé sur son microscope, Éric Dupont nous invite à pénétrer dans son jardin secret, lequel se situe à une sorte de carrefour où se rencontrent l’art et la science.

« Chaque tableau constitue en effet un territoire pictural qui demande qu’on s’y arrête, qu’on le regarde à distance et de plus près, et qu’au final on accepte de se perdre dans les mille méandres des pigments étalés sur la toile. »

John R. Porter

 

Étienne Saint-Amant, maître en sciences et artiste en arts technologiques, collaborateur d’Éric Dupont sur divers projets artistiques, souligne comment l’artiste maitrise de manière unique la réunion des deux dualités, l’art et la science. Il nous révèle à quel point la création dans son immensité est structurée et composée, à s’y méprendre, d’éléments de la même matière :

« J’ai toujours perçu l’œuvre d’art comme une fenêtre sur l’esprit de l’artiste créateur. Le travail d’Éric Dupont témoigne d’une compréhension fondamentale de la nature, mais aussi d’un registre émotif et coloré hors du commun. Il est l’observateur de toutes les échelles; tant au niveau de l’espace que celui du temps. Il propose un esthétisme naissant de la rencontre entre l’ordre trouvé et l’émotion à partager. Le résultat artistique est vibrant, énergique, émotif et intemporel. »

Étienne St-Amant

 

« Le dualisme dans la représentation visuelle est pour moi le reflet de la dualité présente dans la nature et dans la condition humaine. Le travail d’Éric Dupont s’inscrit tout à fait dans la volonté de célébrer la dualité entre la science et l’art. L’artiste vise à transcrire en image son insatiable passion pour le monde scientifique et la nature. En ce sens, nos motivations créatrices se rapprochent. »

Dre Janick Laberge, MD, Bacc. et Maîtrise ès arts visuels

 

La mission de l’artiste
La mission de l’artiste est de transmettre des connaissances scientifiques par l’art. Ces dernières étant, selon lui, une source infinie d’inspiration.

« Ma mission, c’est la transmission de connaissances par toutes sortes de vecteurs. Et l’art en est un. À l’instar de Leonard De Vinci, un personnage qui m’inspire profondément, j’aime être en constante situation d’apprentissage et de découvertes. Je souhaite laisser ma trace à travers mes œuvres, un mariage entre la science et l’art. »

Éric Dupont

 

Éric souhaite inspirer. Chaque individu peut réaliser son plein potentiel et vivre la vie dont il a toujours rêvé. Selon lui, l’art a cette capacité de toucher notre âme et de nous inspirer à un point tel qu’il en dépasse les limites même de la toile pour donner l’élan à chacun de faire de sa propre vie un chef d’œuvre.


Éric Dupont est récipiendaire de plusieurs prix, dont le prix « Academy of Anti-Aging Medecine Award » en 1995, le prix « Genesis » (Brio) en 2003, « Canadian Top 40 under 40 » du Groupe Caldwell en 1996, « The 20th Century Award for Achievement » à Cambridge aux États-Unis en 1999, le prix Hermès de la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval en 2009, le prix Grands diplômés de l’Université Laval – Médaille Gloire de l’Escolle, remis au diplômé s’étant illustré de façon remarquable au cours de sa carrière en 2012, et le prix arts et affaires – catégorie Mécène de la Chambre de commerce de Québec en 2014, qui s’avèrent un legs significatif apporté à la communauté scientifique et au monde des affaires sur la scène internationale.

L’homme et ses passions
Depuis son enfance, Éric Dupont s’investit dans plusieurs domaines qui le passionnent, dont la nature, les arts martiaux, l’aviation, la plongée sous-marine, la moto, la guitare et les voyages.  profil-guitareInitié aux arts et aux sciences par sa tante et son oncle, ses figures familiales lui transmettent leur passion pour ces deux domaines qui se rejoignent dans sa pratique artistique. profil-edupont-3Il commence également à collectionner des œuvres d’art dès l’âge de vingt-cinq ans. Il possède aujourd’hui plus de soixante-dix œuvres des plus grands artistes québécois allant de l’art moderne à l’art contemporain, dont Jean McEwen, Stanley Cosgrove, Marc-Aurèle Fortin, Claude Le Sauteur, Marcelle Ferron, Serge Brunoni, René Richard, Albert Rousseau, John Little, Normand Hudon, Bruno Côté, et nombre d’autres. Se retrouvent également dans la collection deux artistes contemporains particulièrement appréciés d’Éric, le Dr Janick Laberge et Étienne Saint-Amant.